Vague de féminicides │ De l’aide pour les femmes à La Tuque

Avec la vague de féminicides qui fait rage dans la province, la maison d’hébergement des femmes de La Tuque, le Toit de l’Amitié, offre son aide à toutes celles qui sont dans le besoin.

Depuis le début de l’année, ce sont 13 femmes qui ont perdu la vie face à des hommes près d’elles au Québec. Ginette Girard, coordonnatrice au Toit de l’Amitié, indique que le déconfinement a provoqué des situations où des conjoints contrôlants tentent de garder le contrôle sur leurs partenaires. Des actions violentes ont lieu et doivent être arrêtées à tout prix.

Mme Girard indique qu’avant les féminicides, des cas de contrôle peuvent survenir et peuvent être identifiés. Si les familles où les amis s’aperçoivent qu’ils reçoivent moins de nouvelles ou qu’une femme est distante, il y a la possibilité de contacter l’organisme pour faire les démarches afin de s’assurer que tout va bien.

Le Toit de l’Amitié est ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. Toutes femmes ayant besoin de consultations sont les bienvenues.