Une bière collaborative pour appuyer un clown humanitaire

Les propriétaires de la Microbrasserie La Pécheresse, Marc-André Ayotte et Michaël Martineau, avec la collaboration de Guillaume Vermette, Clown humanitaire, ont fait l’annonce d’une nouvelle bière collaborative dont une partie des profits permettra de ramasser des fonds afin d’aider la cause de M. Vermette, soit 0,50$ par bière vendue.

Guillaume Vermette, le Clown Humanitaire, Michaël Martineau et Marc-André Ayotte, de La Pécheresse, ont trinqué à la santé de la nouvelle M. Yahou.

Cette bière brassée par la Microbrasserie La Pécheresse à La Tuque est une NEIPA (New England IPA) sure 4,5% infusée à la poire et au gingembre. Le design autour de la bière a été conçu par la graphiste Carolane Godbout, à partir d’une peinture commandée à l’artiste Jean-François Alarie. Ce dernier, Latuquois d’origine, est connu à l’international et a depuis un an, ouvert sa propre galerie située à Rimouski.

La bière sera disponible dans les dépanneurs et épiceries de bières spécialisées du Québec en format canette 473ml sous le nom de M. Yahou.

Après plusieurs années à voyager à temps plein, le clown humanitaire revient s’installer à Trois-Rivières. Bien sur, Guillaume continuera de s’impliquer dans une multitude de projets humanitaires sur la planète, d’être complètement bénévole et de ne posséder presque rien. En parallèle, il s’impliquera davantage chez lui, au Québec et en Mauricie. Notamment, en mettant sur pied un organisme afin de rassembler plus de gens à sa cause et de former d’autres artistes humanitaires. Le timing est donc parfait pour le lancement de la « M. Yahou ».

Entrevue avec Guillaume Vermette, Clown Humanitaire

Cette initiative de la Pécheresse lui donnera un bon coup de main financier, afin de démarrer l’organisme. Microbrasserie La Pécheresse La Pécheresse a débuté ses opérations de brassage en juin 2015. En 2016, plus de 150 points de vente avaient été établis, permettant l’emploi de 5 employés à temps plein. En 2018, l’entreprise a doublé son nombre de points de vente, ce qui a porté à 9 le nombre d’employés. En 2019, l’entreprise a doublé sa capacité de production de 50% et a créé 2 emplois.

Philippe Bouliane s’est entretenu avec Michaël Martineau et Marc-André Ayotte au sujet de cette nouvelle création de La Pécheresse.