Un projet du Centre d’Amitié Autochtone pour contrer la discrimination raciale

Laurianne Petiquay, directrice générale du Centre d'Amitié Autochtone de La Tuque.

Touchés par les événements qui ont secoué la question de la discrimination raciale suite au décès de Joyce Echaquan, un groupe d’une quinzaine de jeunes âgés de 13 à 16 ans s’est mobilisé afin de discuter de ce sujet et tenter de trouver des solutions. Le but est de présenter un projet final lors du Défi 100 tours sans discrimination qui aura lieu au mois d’avril prochain.

Voici une entrevue avec Laurianne Petiquay, directrice générale du Centre d’Amitié Autochtone de La Tuque.