Un homme de La Tuque accusé d’avoir volé un animal exotique

Photo : National Geographic

Deux personnes, dont un homme de La Tuque, ont été accusées d’avoir volé un animal exotique, un kinkajou du Refuge Cécropia. Rachelle Garenne et François Piché, ont comparu au palais de justice de Shawinigan hier.

Rachelle Garenne, présidente et fondatrice du Centre-Refuge-Nymous à Sainte-Béatrix et François Piché, de La Tuque, sont accusés d’avoir comploté pour commettre un acte criminel, de s’être introduits par effraction dans une résidence et d’y avoir commis un vol. François Piché est accusé d’avoir volé un kinkajou. Rachelle Garenne fait face à une accusation d’avoir eu en sa possession un kinkajou, d’une valeur de moins de 5000$, sachant que l’animal avait été obtenu suite à un acte criminel.

Le kinkajou a été volé en février dernier chez le fondateur du Refuge Cécropia. L’animal a été retrouvé quelques jours plus tard. Les deux individus seront de retour en cour en juin.