Un chiropraticien d’origine latuquoise fait face à son ordre professionnel

Le Dr Philippe R. Landry fait actuellement face au syndic de l’Ordre des chiropraticiens du Québec. Originaire de La Tuque, le Dr Landry qui pratique à St-Félix-de-Valois, est accusé d’avoir négligé de prendre tous les moyens pour prévenir la propagation de la Covid-19.

Cité par le Journal de Montréal, l’avocat du syndic, Me Anthony Battah explique que ce serait la première décision du genre en matière de droit des professions depuis le début de la pandémie.

Les faits reprochés remontent au mois de mai alors que le chiropraticien a fait l’objet d’une plainte pour ne pas avoir porté de masque durant les traitements d’un client. Une nouvelle plainte du même genre a aussi été déposée en juin et un enquêteur s’est rendu à la clinique pour constater les faits tels que le non-port du masque et l’absence de désinfectant pour les mains.

Le Dr Landry aurait aussi parlé d’un « complot pour faire capoter les gens » ce qui a fait l’objet d’une nouvelle plainte.

Dans ses représentations, l’avocat du syndic a déclaré « on ne peut pas parler de conspiration » et « on ne peut exposer la population à des situations qui vont contre la santé. C’est contraire aux valeurs fondamentales d’un professionnel de la santé » cite le Journal de Montréal.

Présenté comme « un vieux bourru » par son avocat, ce dernier a mentionné que son client avait pris acte de la situation pour laquelle il a d’ailleurs plaidé coupable.

Le conseil de discipline a pris la décision en délibéré.