Surpopulation dans les centres jeunesse : démantèlement de ces endroits

Le dossier de la surpopulation dans les centres jeunesse de la Mauricie\Centre-du-Québec qui était sous enquête par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse depuis février a finalement connu son dénouement. 

C’était d’ailleurs à la suite d’une série d’articles publiés sous la bannière d’Arsenal Média que l’enquête avait été déclenchée. 

On y rapportait, entre autres, que les jeunes avaient leur chambre, mais étaient séparés par des draps.

De plus, on rapportait que le CIUSSS MCQ n’était pas en mesure de répondre aux questionnements de l’APTS (en charge de ce dossier) en plus d’avoir reporté quelques rendez-vous dans ce dossier qui traînait depuis bientôt deux ans.

Il y a quelques jours à la suite de la fin de se son rapport, la Commission a fait démanteler les installations et s’est engagée à ne plus les utiliser.

Pour la présidente de l’APTS de la région, Véronique Neth, il s’agit d’une petite victoire, mais il y a encore beaucoup à faire. 

Texte d’Alex Drouin