Négociation de la convention collective de l’APTS | « Je n’ai jamais vu de courtes négociations »

Photo depositphoto

Les négociations pourraient être ardues entre l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) et le front patronal. 

À la fin octobre, le Front commun dans lequel fait partie l’APTS de la Mauricie/Centre-du-Québec, a déposé ses revendications pour le renouvellement de la prochaine convention collective qui se termine en mars 2023.

La présidente de l’Alliance de la région, Véronique Neth, espère que le gouvernement honorera ses promesses.

Mme Neth ajoute que le gouvernement a déjà démontré dans le passé qu’il pouvait s’ajuster rapidement pour certaines problématiques dans le domaine de la santé.

En Mauricie/Centre-du-Québec, ils sont environ 5 500 membres de l’APTS dont, entre autres, les intervenants sociaux, les physiothérapeutes et les techniciens de laboratoire.