Le SDÉF estime les retombées des 23 projets parrainés à 14 millions $

Le Service de développement économique et forestier La Tuque (SDÉF) effectue annuellement, à pareille date, une reddition de compte quant aux soutiens financiers accordés aux entreprises, coopératives, OBNL ainsi que pour les projets municipaux, ententes locales et régionales menant à des initiatives sur son territoire. Le SDÉF a profité de l’assemblée publique de novembre pour annoncer ses résultats d’avril 2018 à mars 2019. Au total, 23 projets ont généré ou généreront des retombées de 14 043 362,00 $ pour un investissement total du Fonds local des territoires de 897 267,00 $. Ceux-ci ont permis de créer ou de maintenir 39 emplois.

Entrevue avec le maire Pierre-David-Tremblay et la Directrice intérimaire
du SDÉF, Danielle Rémillard

Depuis avril 2019 jusqu’à ce jour, le SDÉF a financé 21 projets pour un total de 1 042 220,00 $, permettant de croire à une hausse significative de l’aide accordée aux promoteurs de l’agglomération de La Tuque. Plus de 85 clients différents ont été rencontrés à nos bureaux, alors que 35 entreprises différentes ont été visitées pour une centaine de retours effectués aux places d’affaires. Ces visites ont d’ailleurs permis de rappeler l’aide financière et les services techniques disponibles au SDÉF. L’équipe souhaite que ces visites se poursuivent, ainsi que les efforts de promotion afin de s’assurer que tous les promoteurs créent l’habitude de faire appel aux conseillers du SDÉF, quel que soit le stade de l’entreprise; en démarrage comme en expansion.

Le SDÉF est donc devenu, au fil des mois, un véritable guichet unique de services, où l’accompagnement offert touche l’ensemble des besoins des promoteurs et ce, aussi longtemps que nécessaire. Mme Danielle Rémillard a également souligné le travail des quatre conseillers qui composent son équipe depuis janvier 2019. À travers les actions présentées divisées en six axes, soit le développement des entreprises et soutien aux gens d’affaires, le développement et la gestion des programmes, le soutien au développement des milieux, le développement de l’entrepreneuriat, le développement d’opportunités et la communication de l’offre et d’informations aux promoteurs, Mme Rémillard s’est dite heureuse d’avoir pu réaliser en majeure partie son plan d’action. L’ajout de ressources permet déjà d’accroître significativement les interventions du SDÉF sur le terrain et de communiquer plus efficacement les nombreux services et outils financiers pour les promoteurs, qu’ils s’agissent de développement des affaires, de prospection ou de réalisations à portée communautaire, ou pour mettre en place des initiatives répondant aux besoins du milieu.