Le blocus qui persiste à Wemotaci découle d’un manque de consultation, soutient le ministre Champagne

Photo Facebook François-Philippe Champagne

Le ministre de l’innovation, des Sciences et de l’Industrie et député de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe champagne, a bon espoir de voir le conflit dans le secteur de Wemotaci se régler.

Appelé à commenter ce dossier sur nos ondes, il a appelé les parties à se parler et à faire preuve d’ouverture.

Le blocus qui persiste depuis trois semaines découle d’un manque de consultation, soutient le ministre champagne.

« Le processus a changé et des gens sentent qu’ils n’ont pas été entendu là-dedans », relève le ministre.

M. Champagne indique que le Conseil de la nation atikamekw manifeste de l’ouverture pour régler ce dossier.  Même si ce dossier est de compétences provinciale, M. Champagne s’est offert pour s’asseoir autour d’une table afin d’aider à faire avancer les choses, puisque le dégel des routes forestières est imminent. Rappelons que des entreprises forestières subissent les contrecoups de ce blocus, elles qui ne peuvent sortir le bois qui a été coupé.