La ville de La Tuque s’adapte au manque de personnel pour la surveillance des parcs

En raison du manque de personnel pour la surveillance des parcs à La Tuque, la ville s’est adaptée pour s’assurer de contrer des possibles actes de vandalisme.

Il y a une étudiante qui s’occupe de la surveillance des stationnements au centre-ville et s’occupera aussi de la surveillance des parcs en grande partie.

Les policiers cadets surveillent eux aussi les endroits publics. La ville contribue à 50% de la facture donc pour un montant de 10 000$.  

Lors des assemblés publics de juin, il y avait aussi l’idée d’affecter les travailleurs de rues à la surveillance des parcs, mais ils s’occupent surtout d’accompagner les gens qui se retrouvent seuls dans la ville.