La Ville de La Tuque a de nombreuses demandes pour les partis à l’aube des élections provinciales

La Ville de La Tuque a dressé ses demandes aux partis politiques pour l’occasion de la campagne électorale provinciale qui se conclura le 3 octobre prochain.

Tout d’abord, la ville demande aux chefs de préciser leurs propositions ou intentions quant aux redevances à verser aux régions qui sont la cible d’exploitation de leurs ressources naturelles. La Tuque souhaite savoir s’il y aurait moyen de compenser les impacts sur les infrastructures municipales et le temps des ressources humaines qui y sont consacrées.

La ville voudrait aussi l’ajout d’un coefficient lié à la superficie du territoire dans les programmes d’aide financière. En effet, La Tuque souhaite ne pas être pénalisée en raison de sa grande superficie.

Concernant la crise de logement, la municipalité souhaite que le prochain gouvernement mette en place des incitatifs financiers pour que les entrepreneurs construisent des logements abordables jusqu’en région éloignée.

De plus, La Tuque demande au prochain gouvernement de revoir le mode de financement des municipalités, car elles doivent faire face à de nombreuses responsabilités qui ont un impact direct sur le portefeuille des contribuables, notamment en lien avec les changements climatiques.

Comme autres dossiers importants, la ville de La Tuque rappelle qu’il faut terminer le déploiement des projets de fibre optique pour assurer des services Internet et l’accès à la téléphonie cellulaire. Pour la pénurie de main-d’œuvre, La Tuque demande aussi d’augmenter la flexibilité du milieu de l’éducation pour offrir davantage de formations ciblées.

La Ville de La Tuque demande en terminant d’être reconnue par le gouvernement comme étant une ville ayant un caractère unique. Comme la ville à l’un des plus vastes territoires du Québec, sa situation mène à un impact financier qui est difficile à supporter pour une population de 11 000 habitants, alors que l’agglomération fournit beaucoup de richesses et de services à l’ensemble du Québec.