La SDC questionne les candidats du district 5 sur l’état du Centre-Ville

La Société de Développement Commercial de La Tuque (SDC), s’occupe de l’environnement entrepreneurial du centre-ville de La Tuque afin de faire la promotion des entrepreneurs, de dynamiser le centre-ville et d’en assurer l’essor.

Alain Garceau, Patrice Sanvido et Laurence Soucy étaient présents en ondes jeudi midi pour partager à la population les enjeux qui sont importants pour la SDC. Ils sont respectivement, président de la SDC, secrétaire-trésorier et coordonnatrice. L’arrivée de Laurence Soucy au sein de la SDC est issue de partenariat avec la SADC afin d’aider à l’évolution des dossiers de l’organisme tels que les communications, l’évènementiel et l’urbanisme.

La SDC s’implique cette année dans les élections municipales afin de soulever les enjeux importants pour les entrepreneurs du milieu aux candidats. Patrice Sanvido soulève que l’état du centre-ville ne plait pas à la majorité de la population et comme la SDC souhaite en être le gardien, ils veulent faire des efforts concrets afin que la situation change.

La première question qui a été lancée aux candidats est la suivante :  Le Parc des Chutes de la Petite Rivière Bostonnais fait partie des attractions fardées de VLT et une quantité importante de touristes s’y arrêtent annuellement. Or, obligé de constater que le centre-ville n’y observe que de très faible retombée économique. Qui plus est, l’accessibilité du parc via la voie de contournement ne favorise en rien la rétention de capitaux étrangers et de nouveaux investissements y ont récemment été effectués afin d’en faciliter à nouveau l’accès pour les autocars. Quelle est votre position face à cet enjeu économique jugé critique par la SDC?

Réponses de Ann Armstrong, François Fortin et Nicole Audy :

Ann Armstrong
François Fortin
Nicole Audy

La seconde question de la SDC : Pour la majorité des Latuquois, le centre-ville n’a jamais été en aussi mauvaise santé. D’ailleurs, bien peu en sont fiers actuellement. Bâtiments insalubres, infrastructures déficientes, locaux vacants, faible investissement du privé, absence de végétation, le constat est accablant. En tant que futur élu, quelle est votre vision du centre-ville compte tenu des besoins actuels et futurs de la population ?

Réponses de Ann Armstrong, François Fortin et Nicole Audy :

Ann Armstrong
François Fortin
Nicole Audy

La SDC invite la population à questionner les candidats davantage avant la fin des élections municipales.