Jean-René Tremblay à nouveau accusé pour une affaire de stupéfiants

Arrêté lors de la perquisition de la Sûreté du Québec, Jean-René Tremblay, 70 ans, de La Tuque, a été formellement accusé de possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic, de possession de stupéfiants, de recel ainsi que pour des infractions relatives au cannabis.

Tel que rapporté par Le Nouvelliste, l’individu qui a comparu hier au palais de justice de La Tuque devra demeurer derrière les barreaux jusqu’à sa prochaine comparution le 7 juillet, puisque le procureur de la Couronne s’est opposé à sa remise en liberté.

Jean-René Tremblay n’en est pas à ses premiers actes criminels puisqu’en février 2016 il avait été condamné au pénitencier pour trafic de cocaïne. de plus, il a aussi à sa feuille de route deux autres peines d’emprisonnement pour complot d’importation de drogue, trafic de stupéfiants, introduction par effraction, fraude, recel et vols.

Les deux résidences perquisitionnées par les policiers sont situées sur les rues St-Michel et St-Louis. Ils y ont découvert 200 grammes de cannabis illégal, 55 grammes de cocaïne, plus de 30 comprimés de méthamphétamines, plus de 2000 cigarettes de contrebande et 1400 $ en argent comptant. Un véhicule a aussi été saisi lors de l’opération.

Deux femmes de 42 et 49 ans ont aussi été arrêtées sur place. Elles ont été libérées avec promesse de comparaître pour l’une et par sommation pour l’autre. De accusations additionnelles pourraient être portées contre elles.