Fête du Canada │ Moment de réflexion quant aux tragédies des pensionnats

Des militants autochtones et leurs alliés réclament l’annulation des festivités du 1er juillet, après les découvertes récentes de plusieurs centaines de corps d’enfants enterrés près d’anciens pensionnats en Colombie-Britannique et en Saskatchewan.

Des rassemblements de groupes autochtones et d’alliés sont prévus partout au pays le 1er juillet, dans le cadre du mouvement #CancelCanadaDay. Plusieurs municipalités ont d’ailleurs décidé d’annuler les célébrations de la fête du Canada en tout ou en partie.

Pour le ministre fédéral de l’innovation, des sciences et de l’industrie François-Phillipe Champagne, la fête nationale sera l’occasion de réfléchir sur la réconciliation avec les peuples autochtones. Entendez ce qu’il a dire dans cet extrait :

Au lendemain de la découverte de 751 tombes anonymes d’enfants près d’un ancien pensionnat en Saskatchewan le 24 juin, le premier ministre Justin Trudeau avait affirmé que la fête du Canada sera un moment de réflexion sur ce que le pays peut faire de plus pour les autochtones.