En Mauricie 1200 foyers auront accès à Internet haut débit avec Régions branchées

Le programme Régions branchées a été lancé au Centre d'entrepreneuriat Alphonse-Desjardins Shawinigan en octobre dernier par le ministre de l’Économie et de l’innovation Pierre Fitzgibbon, en présence de son adjoint parlementaire (volets économie et Internet haute vitesse), Gilles Bélanger, du ministre régional Jean Boulet et de la députée Marie-Louise Tardif.

La députée de Laviolette–Saint-Maurice, adjointe parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs (volet forêts),  Marie-Louise Tardif, se félicite de voir que le projet de ligne de transmission électrique déposé par Solutions Ambra inc. ait été sélectionné afin que Bell puisse enfin desservir jusqu’à 1200 foyers de sa circonscription.

De son côté, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, M. Jean Boulet, se réjouit des projets retenus au terme de l’appel de projets Régions branchées, lesquels offriront l’accès à un service Internet haut débit de qualité et à un prix comparable aux services proposés en milieu urbain à 1 560 foyers de la région de la Mauricie.

Un total de 66 projets répartis dans 11 régions du Québec ont été sélectionnés dans le cadre de cet appel de projets. Ceux-ci donneront l’accès à un service Internet haut débit à plus de 60 000 foyers. La contribution gouvernementale versée pour permettre la réalisation des projets est estimée à 150 millions de dollars.

C’est le ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière, Pierre Fitzgibbon, qui en a fait l’annonce jeudi en compagnie du député d’Orford et adjoint parlementaire du ministre de l’Économie et de l’Innovation (volets économie et Internet haute vitesse), Gilles Bélanger.

L’appel de projets Régions branchées vise à accélérer le déploiement d’infrastructures de télécommunications dans les zones partiellement desservies. Les promoteurs devront d’ailleurs livrer leurs projets au plus tard le 30 juin 2022. Le gouvernement s’est engagé à ce que tous les projets permettant de fournir un accès internet haut débit à tous les foyers québécois soient réalisés ou en voie de l’être d’ici