Des travailleurs forestiers Atikamekws formés dans leur communauté

Le Secrétariat aux affaires autochtones a consenti à soutenir le projet « Coopérative de Travail Inter-Nations Opitciwan », par l’entremise du Fonds d’initiatives autochtones III, volet Développement économique. Le Secrétariat a accordé un financement de 65 000 $ au projet initié par Jean-Paul Awashish, président de la coopérative.

Le ministre responsable des Affaires autochtones, M. Ian Lafrenière, ainsi que la députée de Laviolette-Saint-Maurice, Mme Marie-Louise Tardif, ont souligné que le projet sera un moteur de développement économique pour les communautés Atikamekw de la Mauricie. Il permettra de former des travailleurs à la suite de l’acquisition de nouvelle machinerie forestière.

Ce projet de formation adapté au milieu autochtone et soutenu par un apprentissage sur Simulateur Ponsse Finlande (le premier au Canada), a un objectif de former 50 Autochtones de la Nation Atikamekw, dont ceux d’Opitciwan (promoteur coopératif) pour les cinq prochaines années pour 10 candidats par année.

Ce type de simulateur est le premier en opération au Canada.

L’appui du Secrétariat aux affaires autochtones (SAA) a pour but de mettre en route le LAN (Laboratoire Atikamekw Nehirowisiw) avec une première cohorte de sept candidats (pour une durée de six mois), à concevoir tous les contenus adaptés d’une formation professionnelle dédiée aux futurs opérateurs Atikamekw sur le territoire forestier (Notcimik) adjacent aux Communautés.

«Je suis très heureuse de cette nouvelle entente de financement qui bénéficiera certainement aux communautés Atikamekw de la Mauricie. Je suis heureuse de voir que de futurs travailleurs qualifiés pourront être formés sans quitter leur communauté. Je tiens également à remercier le Secrétariat aux affaires autochtones pour son précieux soutien. J’anticipe des retombées significatives pour les Atikamekw à travers ce projet et souhaite un grand succès à M. Jean Paul Awashish dans la mise en place de cette belle initiative» mentionne Marie-Louise Tardif, députée de Laviolette Saint-Maurice

Marie-Louise Tardif, députée de Laviolette-St-Maurice et adjointe parlementaire du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs.

« Cette subvention vient appuyer une équipe de professionnels forestiers au sein de la Coopérative de Travail Inter-Nations (CTIN) attitrés par l’apprentissage alternance travail-études  en mettant de l’avant la formule coopérative et l’entrepreneuriat collectif en milieu autochtone. Il s’agit  donc d’emplois durables sur une base annuelle et bien rémunérés offerts d’abord aux jeunes de la Nation Atikamekw » souligne Jean Paul Awashish, président de la Coopérative de Travail Inter-Nations (CTIN)