Blocus : les élus atikamekw maintiennent que la négociation est la voie à privilégier

Les conseils atikamekw ont réagi à la formation d’un blocus routier visant les transporteurs forestiers sur la route 25 près de Wemotaci.

Dans un communiqué émis par le Conseil de la nation Atikamekw, ainsi que des communautés de Manawan, Wemotaci et Opitciwan, on rappelle que des travaux de négociation à la table de haut niveau et à la table bilatérale pour Wemotaci ont lieu actuellement.

Ils estiment que c’est la voie à privilégier pour régler les questions liées à la foresterie. On rappelle qu’une entente cadre comportant des éléments importants avait été convenue en juin et signée par la suite, entre le CNA et le gouvernement du Québec.

Une autre entente entre Wemotaci et Québec visant la protection du territoire est aussi intervenue. Le Grand chef du Conseil de la nation Atikamekw, Constant Awashish, estime que pour donner une chance au processus de négociation en cours, les Atikamekw doivent être ensemble, demeurer unis et que tous les efforts déployés depuis ce printemps ne doivent pas demeurer en vain. Quant à elle, la chef de Wemotaci, Viviane Chilton, prône la voie de la négociation. On rappelle aussi que plusieurs assemblées publiques concernant les travaux de la table de haut niveau ont été présentées dans les derniers mois. Les informations continuent d’être partagées auprès des chefs de territoire et des Atikamekw.