Affaire de meurtre: Danielle Gravel remise en liberté sous de sévères conditions

Accusée d’homicide involontaire Danielle Gravel, 51 ans, a pu reprendre sa liberté mais devra se soumettre à une thérapie de six mois avec des conditions strictes à respecter.

Tel que rapporté par le quotidien Le Nouvelliste, celle-ci ne pourra communiquer avec les membres de la famille immédiate de la victime et ne pourra consommer d’alcool, de drogue ou autres substances intoxicantes, ni en avoir en sa possession. De plus, elle devra résider à la maison de thérapie 24 heures sur 24 et en respecter les règles.

Les faits reprochés à Danielle Gravel sont survenus le 10 juillet dernier lorsqu’un homme est décédé à la suite d’une altercation. La victime est Paul Blanchette, un homme de 81 ans originaire de La Tuque.