13 800 $ pour adapter les services et les structures de La Tuque au vieillissement de la population

La députée de Laviolette–Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, annonce au nom de la ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, qu’à la suite de l’appel de projets 2020-2021 du programme de soutien à la démarche Municipalité amie des aînés (MADA), un financement de 13 800 $ a été accordé à la Ville de La Tuque afin de favoriser l’émergence d’environnements bâtis et sociaux propices au vieillissement actif.

L’appel de projets s’est déroulé du 31 août au 21 octobre 2020. L’argent servira à mettre à jour la politique municipale de la Ville de La Tuque à ce sujet, ainsi qu’à mettre en œuvre un nouveau plan d’action. Les montants octroyés s’inscrivent dans le cadre du volet 1 du programme. Celui-ci a pour but de soutenir les municipalités, les MRC et les communautés autochtones qui entreprennent une démarche MADA, en vue de réaliser une politique et un plan d’action qui répondent aux besoins des aînés et qui visent à améliorer leurs conditions de vie.

« Notre gouvernement est très fier de soutenir les communautés québécoises dans leurs projets afin de favoriser le plein épanouissement et le vieillissement actif de nos personnes âgées. Nous souhaitons créer des environnements sains, sécuritaires et accueillants pour nos aînés ainsi que leur entourage. Je remercie tous les acteurs municipaux qui se sont engagés dans cette démarche avec nous, au bénéfice de toute la collectivité » explique Marguerite Blais, ministre responsable des Aînés et des Proches aidants

« Les projets soutenus dans le cadre de ce programme témoignent de l’engagement des gens d’ici à promouvoir le mieux-être des aînés, et nous pouvons en être vraiment fiers. De telles initiatives sont à la fois rassembleuses et porteuses pour nos communautés et elles auront un effet positif considérable sur la qualité de vie de ces personnes âgées, favorisant par le fait même leur épanouissement, et ce, de manière durable. Je remercie d’ailleurs la ministre Marguerite Blais et ses équipes pour leur appui » de conclure Marie-Louise Tardif, députée de Laviolette–Saint-Maurice